Skip to content Skip to footer

Vous vous posez des questions ? Nous allons tenter d'y répondre...

Pourquoi pas ! Le vertige (celui ressenti lorsqu’on se trouve en hauteur) est une sensation que l’on éprouve lorsque que nos sens sont troublés par des informations contradictoires. Par exemple quand il y a une différence de hauteur entre le « sol » se trouvant sous nos pieds et le vide observé par nos yeux. En avion ou en chute libre, le lien entre nos pieds et le sol n’existe plus. Il n’y a donc pas de vertige.

Bien sûr ! Ils pourront même assister à votre préparation et vous voir atterrir ! N’oubliez pas cependant de les prévenir que parfois une bonne demi-journée est nécessaire pour faire un saut. En cas d’attente, un restaurant avec une charmante terrasse se trouve juste à quelques mètres de la zone parachutiste.

Non. Il vous faudra écouter le répondeur la veille du jour de votre saut à partir de 20 h au numéro 021 806 42 18 et bien écouter le message jusqu’au bout.

L’heure de convocation figurant sur votre mail n’est pas l’heure du saut. Il faut prévoir la journée pour palier à des soucis météo. En principe si vous êtes convoqué le matin, votre saut se déroulera avant midi.

Le déroulement idéal : rendez-vous à 8 heure, accueil, signature des documents et paiement. Puis briefing et premier décollage à partir de 9 heure.

Votre heure de passage (saut) dépendra de l’ordre d’arrivée des passagers tandem (premiers arrivés, premiers à sauter….)

Non, ne venez pas avec le ventre vide. Mangez comme à la normale et hydratez-vous bien.

Oui, cependant il est préférable de le mentionner lors de votre réservation afin de pouvoir organiser le personnel pour vous servir au mieux. Il vous en coûtera fr. 120.—pour la vidéo ou les photos et fr.150.—pour les deux ensemble. Les photos sont prises avec un appareil indépendant et non extraites d’une vidéo.

Equipez-vous d’habits adaptés à la saison et confortables. Pour les dames (en principe), les mini-jupes sont à éviter ainsi que les décolletés plongeants. Lors du briefing, il peut vous être demandé de vous allonger sur le sol pour vous familiariser avec la position de chute et à ce moment, vos vêtements pourraient être souillés (poussière).

Oui. Toutes les assurances accident en Suisse couvrent le parachutisme. Notre sport est considéré comme « à risque » mais pas « dangereux ». Pour les personnes venant de l’étranger, vérifiez auprès de votre assurance.

Non, l’école et ses moniteurs ont des assurances responsabilités civiles.

Oui. Nous avons des paires de lunettes à porter par-dessus vos lunettes médicales et si vous avez des lentilles, nous veillerons à ce que les lunettes de saut soient bien ajustées et serrées.

Non. Ces accessoires de prise de vue peuvent amener des problèmes sécuritaires qui vous seront impossible à gérer en plus de ce qui vous ait demandé durant les sauts.

Oui. En principe nous faisons sauter les enfants à partir de 12 ans. Cet âge peut être revu vers le bas selon la taille de l’enfant et son réel intérêt. Pour faire un saut en solo, il faut avoir 15 ans révolus. Pour le grand-père ou la grand-mère, tout dépendra de leur condition physique. Il n’y a pas de limite d’âge pour s’amuser….

Oui. Vous serez alors informer pour suivre l’un de nos nombreux stages de formation

Par voiture en sortant de l’autoroute à Bex ou par le train en gare de Bex (20 minutes de marche depuis la gare). Nous sommes le dernier hangar au bout de l’aérodrome en direction de Lausanne (attention à marcher derrière les hangars et non du côté de la piste).

Oui. Il y a un restaurant. Des boissons et des snacks sont également disponibles, à l’accueil dans nos structures.

Oui, nous avons des toilettes à notre hangar.

Oui et non. Cela dépendra des séquelles liées à votre accident. L’ouverture du parachute, contrairement à ce que l’on croit, ne produit pas une grande contrainte sur l’organisme. Le mieux est de nous faire savoir si vous avez un souci et nous pourrons évaluer avec vous s’il est raisonnable de sauter ou pas.

Non, la différence de pression lors de la chute va vous procurer des douleurs qui peuvent être violentes dans les sinus et les oreilles.

Si ceux-ci n’altèrent pas votre capacité de jugement et vos capacités physiques, oui. Il est en revanche déconseiller de sauter si vous prenez des médicaments de type anticoagulants qui fluidifient le sang.

Adresse : Avenue Tissot 2, 1006 Lausanne
Téléphone : +41 79 435 12 32
E-mail : info@flying-devil.ch

Décision météo

Avant tout déplacement sur les places de sauts de l’Ecole Professionnelle de parachutisme Flying-Devil, merci de bien vouloir appeler le 021/806.42.18 à partir de 20h le soir avant le saut pour le bulletin météo.

Flying-devil © 2022. Tous droits réservés.
Mentions légales